Partager

Vous avez des questions ?

LA DIVINE MISÉRICORDE

Vous me faites peindre votre sainte image, 

 

Et Vous nous découvrez la source de Miséricorde inconcevable 

 

Vous bénissez ceux qui approchent Vos rayons,

 

Et l'âme noire deviendra blanche comme neige.

 

O Doux Jésus, c'est ici que Vous avez établi

 

Le trône de Votre Miséricorde,

 

Pour réjouir et aider l'homme pécheur. 

 

De Votre Cœur ouvert, comme d'une source limpide,

 

Coule la consolation pour l'homme repentant.

 

(Sainte Faustine)

  

 

  

Ste Faustine.png   

Sainte Faustine, 

Apôtre de la Divine Miséricorde 

 

Le Cœur de Dieu est une source intarissable pour ceux qui attendent tout de Lui dans une confiance sans borne. Sur la croix, en regardant Jésus, la folie de la confiance du bon larron était suprême sagesse. Il a cru que Dieu pouvait tout pour lui. Jésus ne peut décevoir une telle foi et la consacre de son vivant : « Aujourd’hui même, tu seras avec Moi dans le paradis. » (Luc 23: 43)

 

Notre péché ne doit jamais nous écraser 

 

LÀ OÙ LE PÉCHÉ A ABONDÉ,

  

LA GRÂCE DIVINE A SURABONDÉ !

 (Romains  5, 20)

 

«Reviens à Moi,
car Je t’ai racheté.»

(Isaïe 44 :22)

 

Ne nous laissons jamais écraser par notre péché, il est englouti par la Miséricorde. Il faut nous en souvenir seulement pour aimer davantage. Recourir à la Source du Pardon qui se trouve en la Divine Miséricorde, avec une foi sans limite, quelles que soient nos fautes, c’est être comblé par Celui qui nous appelle et nous redit avec empressement : « Si tu es un abîme de péchés, Je suis un abîme de miséricorde. »

 

Même nos fautes,
Dieu les utilise pour notre bien.

 

Décidons de ne jamais rester avec un sentiment de médiocrité, un refus d’aimer sous toutes ses formes ; allons au Dieu de tendresse et du pardon en Le remerciant à cause de la guérison toujours reçue !

Mon acte de contrition.

 

 

O Jésus, mon Sauveur et mon Intime, mes péchés, mes infidélités, mes attaches, mes refus d’aimer pour lesquels Tu as versé ton sang, sont une ingratitude, une injustice, une injure envers un Père infiniment Saint, infiniment Bon. Au nom de ton Sang versé, de ta mort sur la croix et par Notre Mère Immaculée, je Te demande de me pardonner pour avoir blessé Ton Cœur. J’ai méprisé tes dons, tes intérêts, j’ai préféré les plaisirs passagers de la terre. J’implore ton Esprit de paix, de lumière et de force, car je ne veux plus T’offenser et désire choisir de plein gré ton bon plaisir. Je ne compte pas sur moi, mais sur la puissance de ton Esprit pour me porter et n’agir que par ta bonté. Amen !

Principe de la Dévotion à la Miséricorde Divine 

Avoir confiance !

 

Voilà qui définit notre attitude envers Dieu en contenant non seulement la vertu de confiance, mais aussi les vertus de foi vive, d'humilité, de persévérance et de repentir pour avoir commis des péchés. Avoir confiance, c'est tout simplement se comporter comme l'enfant qui, dans chaque situation, se confie entièrement en l'Amour Miséricordieux du Père et en sa puissance.

 

Avoir confiance constitue un axe de la dévotion à la Miséricorde Divine à tel point qu'il est impossible d'imaginer la dévotion sans avoir confiance. L'acte de confiance est un point de départ fondamental du Culte de la Miséricorde Divine. La seule attitude de confiance, sans avoir pratiqué d'autres formes du culte, garantit les grâces de la Miséricorde à celui qui a confiance. 

Le Seigneur Jésus l'a promis en ces termes : 

 

« Je veux répandre mes grâces inconcevables sur les âmes qui ont confiance en ma miséricorde. Qu'elles s'approchent de cet océan de miséricorde avec une très grande confiance : les pécheurs obtiendront justification et les justes seront affermis dans le bien. Celui qui a mis sa confiance en ma miséricorde (dès à présent et), à l'heure de la mort, j'emplirai son âme de ma divine paix. »

 

Avoir confiance est non seulement un élément principal, l'âme du Culte de la Miséricorde Divine, mais aussi une condition de base pour obtenir des grâces : « Les grâces de ma miséricorde - dit Jésus - se puisent à l'aide d'un unique moyen - et c'est la confiance. Plus sa confiance est grande, plus l'âme reçoit. »

Et Jésus de dire encore :

 

«Les âmes d'une confiance sans borne me sont une grande joie, car je verse en elles le trésor entier de mes grâces. Je me réjouis qu'elles demandent beaucoup, car mon désir est de donner beaucoup et de donner abondamment. L'âme qui fait confiance à ma miséricorde est la plus heureuse car je prends moi-même soin d'elle. Aucune âme faisant appel à ma miséricorde n'a été déçue ni n'a éprouvé de honte. Je me complais particulièrement dans l'âme qui a fait confiance à ma bonté. »

La longanimité du Cœur de Jésus pour notre salut éterne

Le Cœur du Christ est la manifestation de l'amour de Dieu. Par son Incarnation dans laquelle se profile déjà la Croix, Jésus manifeste l'amour du Père à travers sa vie d’homme. Les théologiens ont pensé qu’il y avait des motifs suffisants d’admettre, à côté de la patience, une vertu spéciale ayant pour but de nous disposer à supporter ces contretemps qui, mille fois par jour, déjouent nos prévisions et menacent de changer en déceptions nos espérances. Cette vertu a reçu le beau nom de : Longanimité.

Voici ce que nous recevrons
si nous faisons ce pas
vers Lui :

 

Jésus nous dit : « Je suis venu afin que vous ayez la Vie, et que vous SOYEZ DANS L’ABONDANCE...Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront dans tout son être… Jésus dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en LUI… Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à Moi et qu’il boive » (Jean 7)

 

Voulons-nous de cette eau ?

 

Avons-nous soif de la Vérité et de l’éternité ? Avons-nous soif d’une VIE COMBLÉE dès ici-bas ? Avons-nous soif d’être une toute nouvelle création dès aujourd’hui ?

 

Dès lors, en ayant confiance au Sacré Cœur et en croyant fermement en Jésus-Christ Vivant, Ressuscité, des fleuves d’eau vive couleront en nous et notre vie ne sera jamais plus la même ! Notre vie sera COMBLÉE au-delà de toute imagination. Allons boire de cette Eau qu’est l’Esprit promis à tous ceux et celles qui viennent à Jésus-Christ. 

Avec quelle perfection le Cœur de Jésus a pratiqué cette vertu aussi rare qu'indispensable ! Durant tout le cours de sa vie, le Cœur de Jésus a eu connaissance des retards obstinés des hommes à rentrer dans le chemin du Salut.

 

Quelle déception douloureuse pour le Cœur de Jésus, et ce jusqu’à la croix et jusqu’au transpercement de son cœur, de voir tant d’indifférence ! Quel est celui qui ne verrait en Jésus la perfection de cette longanimité pour maintenir son cœur dans la paix, celui-là serait vraiment insensible et n’aurait point de cœur en lui-même mais une pierre à sa place !

 

Le Christ, en venant sur la terre, par le don de sa vie sur la croix et par sa résurrection, nous réconcilie avec Dieu et nous donne l'Esprit Saint qui fait de nous des fils adoptifs du Père, appelés à vivre de la Vie divine, pour l'éternité dans la béatitude. Mais cette Vie éternelle ne nous sera pas donnée automatiquement ou de force ici-bas. Elle nous est offerte comme un cadeau et c’est à nous de faire le pas pour la recevoir dès aujourd’hui car Dieu Lui-même a déjà fait le premier pas vers nous par l’œuvre de Son Fils Éternel.

Notre âme a soif de Lui ! 

Notre être tout entier aspire à cette Eau Vive ! 

Les intentions divines de la

mission de Sainte Faustine
▼▼

 

Renouveler le Message du Sacré Cœur de Jésus en cette fin des temps

&

Annoncer l’imminente intervention du Seigneur dans les affaires du monde !

 

Paroles du Seigneur à Sainte Faustine :

 

 

«Avant de venir comme un Juge équitable, Je viens d’abord comme Roi de Miséricorde… J’ouvre d'abord toutes grandes les portes de ma Miséricorde...

 

Dans l'Ancien Testament, j'ai envoyé à Mon peuple des prophètes avec de la foudre. Aujourd'hui, Je t'envoie vers l'humanité entière avec ma Miséricorde. Je ne veux pas punir l'humanité endolorie, mais Je désire la guérir en l'étreignant sur mon Cœur Miséricordieux... C'est un signe pour les derniers temps, après viendra le jour de la Justice. Tant qu'il en est temps, que les hommes aient recours à la source de ma Miséricorde, qu’ils profitent du Sang et de l'Eau qui ont jailli pour eux. Avant de venir comme Juge équitable, J'ouvre d'abord toutes grandes les portes de ma Miséricorde.

 

Qui ne veut pas passer par la porte de ma Miséricorde, doit passer par la porte de ma justice... »

Alors, viens vite, approche-toi de Moi et ne crains pas, Je ne te repousserai pas, Je t'aime d'un Amour éternel ! Si tu savais quel bonheur t'attend ! Je veux te faire connaître ton héritage éternel. 

 

Regarde au fond de mon Cœur :

Il est le creuset où les cœurs les plus souillés seront purifiés. Il est la Source d'Eau Vive et 

Je veux que tous viennent à cette source, pour y trouver leur rafraîchissement. Je suis un Dieu de Miséricorde, toujours prêt à vous recevoir. La Miséricorde ne s'épuise jamais. Aie Confiance en Moi et crois.

LE LION DE LA TRIBU DE JUDAS VA SE MANIFESTER AU MONDE EN TANT QUE JUGE ÉQUITABLE !

 

Notre Seigneur Jésus disait encore à Sœur Faustine, en parlant de sa Divine Miséricorde, que nous vivions des temps dramatiques et en même temps exceptionnels, car tous orientés vers le renouvellement de toutes choses.

 

En effet, Jésus insistait auprès de la Sainte pour que des hommes et des femmes de bonne volonté puissent répandre à sa suite son Message merveilleux de tendresse et

de pardon à travers toute la terre, afin que le plus grand nombre d’âmes puissent être touchées par Sa Miséricorde Divine AVANT son intervention dans les affaires du monde:

 

« Que toute l’humanité sache que ma Miséricorde n’a pas de limite… qu’elle apprenne qu’elle est sans borne ! C’EST LE SIGNE DES DERNIERS TEMPS. Il sera suivi du jour de ma Justice. Pendant qu’il est encore temps, que l’humanité accoure à la source de ma Miséricorde. »

 

Pourquoi cette insistance et cette urgence de la part de Notre Seigneur? Parce que dit-Il : «Les temps sont comptés ! » C’est donc aujourd’hui le temps de l’éveil, le temps de relever la tête car le Ciel nous montre la réalisation des Signes de la fin des derniers temps et du très prochain « Rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé part la bouche des saints prophètes.» (Actes 3 :21)